Histoire du Livre

L'histoire complète du “Dragon Intérieur” prise de l'avant propos:

Deux ans environ avant le commencement de ce projet, j’ai été amenée à méditer sur les profondeurs de l’océan qui borde la côte du Pérou. J’étais en présence de TaNaa, la femme Dragon de l’eau qui, en ce temps-là, semblait endormie, ses yeux étaient clos mais un mouvement transparaissait derrière les immenses paupières alors que je me tenais immobile à ses côtés. Elle correspondait avec moi, sans mots et m’habituait à sa présence dans ma vie. Ce fut le début de nos communications et rétrospectivement, je réalise que ce fut également les prémices du travail avec les Dragons que j’allais être amenée à apporter au monde.

Au début, nos dialogues furent brefs. Ils concernaient surtout son lent réveil et son désir était que de temps en temps je m’assoie et sois simplement présente. C’est ce que je fis. Près d’une année plus tard, lors des sessions de travail avec l’énergie, je commençais à être consciente de la présence des dragons lorsque je travaillais avec certains individus. Ces personnes semblaient avoir des dragons, coincés dans leur colonne vertébrale, qui essayaient de sortir tout en étant accrochés à quelque chose. Une partie de mon travail se révéla de devoir éveiller puis libérer ces dragons, réveillant en même temps une nouvelle énergie draconique dans ces personnes, ce dont elles furent très conscientes dans leur vie quotidienne (voir www.matrix-keeper.com pour plus d’information). (voyez www.matrix-keeper.com pour savoir plus du ce travail - le site est en français)

Ce n’est qu’en août 2007, lors du premier rassemblement sur “la Grotte Sacrée du Monde” à Kona, Hawaï que cela a pris une plus large portée. Le soir précédent le meeting, je rencontrai pour la première fois Padma Prakash en personne. Nous avons échangé une conversation pleine d’entrain avec quelques uns des participants au congrès et, d’une manière ou d’une autre, nous en sommes arrivés à aborder le sujet du travail que j’effectue avec les dragons lors de sessions individuelles. Comme à son accoutumé, Padma s’est simplement tourné vers moi, me regarda et dit: “A la fin de cette semaine, vous aurez une chose de plus à faire avec les dragons”.

Je ne sais pas si ma réponse était inconsciente ou due à mon incertitude, mais je ris et répondis: “bon, si tu en apprends un peu plus sur ce sujet, merci de m’en informer”. Je repoussai promptement l’idée dans le fond de ma conscience, trop désireuse, pour une fois, d’être une participante et non pas une intervenante.

Le troisième jour, il était pourtant clair que j’avais un rôle à jouer. Il se dévoila de la plus gracieuse façon, d’une manière organique. Nous clôturions le congrès avec une cérémonie et un rituel dans les eaux sacrées de Pu’uhonua O Honaunau (le lieu de refuge), dans la piscine de naissance des anciens, incrustée dans les flots de lave refroidie, fouettée par les vagues s’y écrasant.

Après avoir été “préparée” par deux des prêtresses du groupe, je m’assis en méditation et commençai à sentir TaNaa remonter des fonds sous-marins et entrer énergétiquement dans le bassin sacré. J’ouvrai mes yeux et au même instant, Padma me regarda et dit: “elle est là, es-tu prête ?”. J’entrai dans les eaux, nageai vers TaNaa et me surpris à chanter le langage sacré de Mu tel qu’il surgissait de mon esprit. Ensuite, dans un torrent de vibrations et de mouvements, TaNaa et moi avons fusionné: Lorsque j’émergeai c’était elle qui regardait par mes yeux et se déplaçait afin de rencontrer chaque initié au moment où il entrait dans les eaux du bassin pour recevoir son cadeau: le réveil du dragon de leur grotte sacrée.

Back

Histoire du Livre

L'histoire complète du “Dragon Intérieur” prise de l'avant propos:

Deux ans environ avant le commencement de ce projet, j’ai été amenée à méditer sur les profondeurs de l’océan qui borde la côte du Pérou. J’étais en présence de TaNaa, la femme Dragon de l’eau qui, en ce temps-là, semblait endormie, ses yeux étaient clos mais un mouvement transparaissait derrière les immenses paupières alors que je me tenais immobile à ses côtés. Elle correspondait avec moi, sans mots et m’habituait à sa présence dans ma vie. Ce fut le début de nos communications et rétrospectivement, je réalise que ce fut également les prémices du travail avec les Dragons que j’allais être amenée à apporter au monde.

Au début, nos dialogues furent brefs. Ils concernaient surtout son lent réveil et son désir était que de temps en temps je m’assoie et sois simplement présente. C’est ce que je fis. Près d’une année plus tard, lors des sessions de travail avec l’énergie, je commençais à être consciente de la présence des dragons lorsque je travaillais avec certains individus. Ces personnes semblaient avoir des dragons, coincés dans leur colonne vertébrale, qui essayaient de sortir tout en étant accrochés à quelque chose. Une partie de mon travail se révéla de devoir éveiller puis libérer ces dragons, réveillant en même temps une nouvelle énergie draconique dans ces personnes, ce dont elles furent très conscientes dans leur vie quotidienne (voir www.matrix-keeper.com pour plus d’information). (voyez www.matrix-keeper.com pour savoir plus du ce travail - le site est en français)

Ce n’est qu’en août 2007, lors du premier rassemblement sur “la Grotte Sacrée du Monde” à Kona, Hawaï que cela a pris une plus large portée. Le soir précédent le meeting, je rencontrai pour la première fois Padma Prakash en personne. Nous avons échangé une conversation pleine d’entrain avec quelques uns des participants au congrès et, d’une manière ou d’une autre, nous en sommes arrivés à aborder le sujet du travail que j’effectue avec les dragons lors de sessions individuelles. Comme à son accoutumé, Padma s’est simplement tourné vers moi, me regarda et dit: “A la fin de cette semaine, vous aurez une chose de plus à faire avec les dragons”.

Je ne sais pas si ma réponse était inconsciente ou due à mon incertitude, mais je ris et répondis: “bon, si tu en apprends un peu plus sur ce sujet, merci de m’en informer”. Je repoussai promptement l’idée dans le fond de ma conscience, trop désireuse, pour une fois, d’être une participante et non pas une intervenante.

Le troisième jour, il était pourtant clair que j’avais un rôle à jouer. Il se dévoila de la plus gracieuse façon, d’une manière organique. Nous clôturions le congrès avec une cérémonie et un rituel dans les eaux sacrées de Pu’uhonua O Honaunau (le lieu de refuge), dans la piscine de naissance des anciens, incrustée dans les flots de lave refroidie, fouettée par les vagues s’y écrasant.

Après avoir été “préparée” par deux des prêtresses du groupe, je m’assis en méditation et commençai à sentir TaNaa remonter des fonds sous-marins et entrer énergétiquement dans le bassin sacré. J’ouvrai mes yeux et au même instant, Padma me regarda et dit: “elle est là, es-tu prête ?”. J’entrai dans les eaux, nageai vers TaNaa et me surpris à chanter le langage sacré de Mu tel qu’il surgissait de mon esprit. Ensuite, dans un torrent de vibrations et de mouvements, TaNaa et moi avons fusionné: Lorsque j’émergeai c’était elle qui regardait par mes yeux et se déplaçait afin de rencontrer chaque initié au moment où il entrait dans les eaux du bassin pour recevoir son cadeau: le réveil du dragon de leur grotte sacrée.

Back